Transju 2018

Par manque de neige aux Rousses et à Mouthe, le parcours initial a été remplacé par un « Bois d’Amont-Chaux Neuve » sur 60 km …

et c’est la neige (mouillée) et même par endroit la pluie qui aura accompagné les coureurs tout au long de ce joli, mais difficile parcours. Heureusement les précipitations sont restées mesurées, et le vent le plus souvent favorable, mais le retour de la combe des Cives vers Chapelle des Bois et la piste des Mortes a été rendue bien difficile par le vent défavorable. Et oui, cette année, après un début tronqué de la partie « Lamoura-Bois d’Amont », mais classique jusqu’à Chapelle des Bois, nous passions 2 fois à Pré Poncet, et 3 fois à Chapelle des Bois, en empruntant donc deux pistes de Chapelle, les Mortes donc, et Chalet Pin: nous y avons perdu un peu en longueur (8km environ), mais pas en dénivelé puisque nous avons fait plus de 900m de dénivelé positif.

Le départ s’est effectué dans des box et en vagues de 500 coureurs environ le dimanche, plus restreints le samedi en classique. Et si tout s’est bien passé en classique, on a eu droit à des bouchons importants le dimanche en skating. Certains sont restés plus de 5 mn arrêtés sans bouger: bien dommage! Et il était bien compliqué de doubler dans certaines parties du Risoux.

S’il était difficile de faire une boucle « d’étirement » plus longue, les organisateurs auraient du faire plus de vagues, et moins nombreuses.
Et les quelques descentes techniques, notamment sur Bellefontaine, ont vu des groupes parfois trop importants les emprunter: la sécurité n’était peut-être pas suffisamment prise en compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 16 =